Démarré en septembre 2017, le chantier d’évolution du Pôle de valorisation des déchets est bientôt terminé. Le 1erfévrier 2019, le premier casier est entré en exploitation. Les travaux des casiers 2 et 3 seront finalisés fin 2019. En tout, 600 000 m³ de terre ont été déblayés et réutilisés pour des aménagements tels que des couvertures ou des digues autour des casiers. Au plus fort du chantier, 70 personnes ont travaillé sur le site. La paroi de protection constitue un aspect emblématique du chantier. Coulée à 15 mètres de profondeur sur tout le pourtour de l’enceinte du nouveau site, elle court sur 1 400 mètres. Son rôle : créer une barrière totalement hermétique contre les infiltrations. Pour contrôler l’étanchéité de la paroi, deux ingénieurs ont été présents  pendant toute la durée de sa construction, ainsi que deux bureaux d’études. Près de 200 analyses en laboratoire ont été réalisées pour vérifier la dureté et l’imperméabilité du béton coulé. Des essais in situ, avec création de parois test, ont été également réalisés. Enfin, l’inclinaison de la paroi a été vérifiée par relevés GPS, pour s’assurer d’une jointure parfaite entre les panneaux. Le premier casier accueille les déchets depuis le 1erfévrier 2019. Il prend le relais du dernier casier de l’ancienne parcelle, arrivé à saturation.