C’est une nouveauté. Auparavant, les camions déversaient directement les déchets dans le casier en exploitation. Désormais,  ces derniers sont déposés dans un bâtiment de rupture de charge. D’une surface de 2300 m2et haut de 15 mètres, cet espace sert de zone de transit. Il revient aux équipes du site de transférer les déchets jusqu’au casier, à l’aide d’engins dédiés. Si cette nouvelle organisation  implique plus de contraintes d’exploitation, elle présente un double intérêt. À l’intérieur, les équipes contrôlent, avec plus d’efficacité la conformité des déchets qui arrivent sur le Pôle. En cas de grand vent, ce bâtiment permet par ailleurs de stocker les déchets de manière temporaire pour éviter les envols, sans interruption d’activité.